Le jour que Steve attendait… entre fierté et déception

ACTUALITES
ACTUALITES

Peut-être faites-vous partie de ceux qui attendaient avec impatience l’annonce « exceptionnelle » d’Apple, mardi 16 novembre dernier, suite au teasing lancé la veille.

Un teasing de très courte durée, mais qui n’a pour autant pas manqué d’attirer l’attention des internautes, et notamment des plus fervents admirateurs d’Apple. Résultats, quelques minutes après l’annonce (à 16 heures, heure française), nombreux ont été les internautes à commenter l’annonce dont le caractère « exceptionnel » a largement étonné. L’annonce en question concerne l’arrivée des Beatles sur iTunes. État d’une révélation entre fierté et déception.

Les Beatles sur iTunes, la déception d’une annonce pas très « exceptionnelle »

Si des rumeurs couraient déjà concernant l’apparition des Beatles sur iTunes, la nouvelle n’en a pas moins créé un étonnement, un étonnement caractérisé par la déception de nombreux clients, internautes, qui attendaient d’Apple quelque chose qu’ils « n’oublieraient pas ». Parmi les rumeurs qui se diffusaient sur la toile on entendait notamment parler d’un service de streaming intégré à iTunes, une nouvelle qui aurait été certes classique (car étant sur une nouveauté produit, et non sur du contenu) mais qui n’aurait peut-être pas marqué une déception aussi forte de la part de la « communauté » Apple. Car en effet, sur Twitter, certains messages se sont révélés assez insultants vis-à-vis de la firme de Cupertino. En voici deux, pris de manière aléatoire parmi les résultats de recherche Twitter :

@Jim0PROFIT: #Apple pour une fois le marketing est minable ! Les Beatles sur iTunes à l’époque où les gens l’ont déjà numérisé ! #fail

@blueleeloo: L’annonce d’Apple cette aprem à 16 h… du vent comme d’hab, j’ai beau bcp aimer les Beatles, c’est pas un jour historique.

Si cette annonce a créé une déception, c’est évidemment d’une part parce que l’annonce n’était pas à la hauteur des attentes des internautes, et des annonces habituellement attendues d’Apple, mais aussi parce que cette annonce a créé pour la plupart un sentiment d’incompréhension, un « pourquoi » bien plus qu’un « c’est pas bien ».

Les Beatles sur iTunes, la fierté d’une entreprise et de son CEO

Parmi les messages que l’on pouvait retrouver sur Twitter, quelques-uns apportaient une réponse à ce « pourquoi ». Un exemple ci-dessous :

@CatMilk: Les Beatles l’intégrale sur #iTunes c’était donc ça la grosse annonce d’Apple. Ça fait surtout plaisir Steeve car il en rêvait depuis 20 ans.

Ici, en un peu moins de 140 caractères, presque tout est dit. On connaît la fierté et la fermeté de Steve Jobs, et nous en avons encore eu un bel exemple lorsque, à propos du nouveau logo iTunes, le CEO d’Apple a répondu de manière très ferme « nous ne sommes pas d’accord » à un long message envoyé par un internaute lui expliquant pourquoi le nouveau logo n’avait pas sa raison d’être.

Revenons alors à l’origine de la fierté de cette annonce. Si l’on s’intéresse aux propos délivrés par Steve Jobs au moment de cette annonce, nous nous rendons compte que derrière l’arrivée des Beatles sur iTunes il y a un vrai combat :

« Cela a été long et complexe pour y arriver. Merci aux Beatles et à EMI, nous avons maintenant réalisé un rêve qui date du lancement d’iTunes il y a dix ans », a déclaré Steve Jobs.

Pour bien comprendre ce combat, il est nécessaire de remonter à la création de deux entreprises, celle de Steve Jobs (Apple) en 1978 et celle des Beatles (Apple) en 1968. Un même nom, pour deux entreprises distinctes créées à plus de 9 000 km de distance. Pour être un peu plus précis, la société de Steve Jobs se nomme Apple Inc (ex-Apple Computer) et celle des Beatles Apple Corp Ltd. Les deux entreprises se mènent une bataille incessante entre 1980 et 1981, jusqu’au moment où un accord est trouvé, celui demandant à Apple Computer de rester en dehors de l’industrie musicale. La suite d’Apple dans l’univers musical est celui que l’on connaît tous, iPod et iTunes, mais iTunes sans les Beatles, jusqu’au mardi 16 novembre 2010, un jour comme les autres. Juste un jour que Steve Jobs « n’oubliera jamais ». Car il officialise ce jour même – comme vous le savez tous à présent – la mise à disposition de l’intégralité des Beatles sur iTunes. Une annonce qui méritait bien qu’on y accorde un peu d’importance.

En conclusion, une annonce qui dénote pour le CEO d’Apple plutôt habitué aux apparitions provoquant un enthousiasme démesuré. Peut-être n’aurait-il pas dû faire d’une victoire personnelle un événement pour la marque.

Sources : Apple + Wikipédia + Echos du Net

Wesh-wesh, le lapin jamais déçu


Voir aussi