Fab Labs et industriels : un échange de bons procédés

ACTUALITES
ACTUALITES

Après le wurfing consacré à  sujet, nous souhaitions revenir sur la popularisation des Fab Labs* auprès des industriels.

L’actualité a été riche et mérite que l’on s’y penche pour se rendre compte que le mouvement n’est plus anecdotique ou underground : il est bel et bien là !

Deux articles – publiés sur l’excellent OWNI – ont attiré notre attention :

Le CAC 40 entre dans les Fab Labs et Leroy Merlin se paie les labos citoyens.

Pourtant le lien ne va pas de soi : qu’est-ce que des lieux gratuits, open source, chantres du DIY, prônant le partage, pourraient avoir à faire avec des géants industriels adeptes de brevets tels que Orange, Adecco (Leroy Merlin), ou EDP (EDF portugais) ?

Un échange de bons procédés !

Côté industriels :

  • Former l’interne et rester up to date
  • Boosteur de relation client (co-création, rencontre) 

Innovation et image

Côté Fab Labs :

  • Financer la structure et assurer ainsi sa pérennité
  • Populariser l’usage en s’appuyant sur la puissance de diffusion des marques

> Démocratisation

La technologie la plus emblématique du Fab Lab, l’impression 3D, suit le même chemin. Une marque de lunettes s’en est emparée pour vous permettre de créer la paire de vos rêves, un modèle de jouet pour enfant (origo) a été récemment imaginé et, preuve ultime de sa mainstreamisation, l’imprimante 3D est déjà au musée au sein d’une exposition au V&A consacrée aux makers.

 

Finalement, il est probable que les Fab Labs finissent par créer un nouveau marché avant de renaître sous une autre forme, comme tous les autres mouvements contre-culturels avant eux si l’on suit la théorie de Joseph Heath et Andrew Potter dans Révolte Consommée.

* Fab Lab KEZAKO?

 

Ce sont des lieux/ateliers qui disposent de machines et de technologies en libre accès pour fabriquer des objets à la demande gratuitement. Les objets fabriqués sont souvent reliés à internet et interagissent avec des programmes informatiques.

 

Plus d’infos dans cette vidéo

Ryslaine M. 

Voir aussi