Identités en campagne #2 Nicolas Sarkozy: du nom du Président au monogramme du candidat

ECCE LOGO Sarkozy
ECCE LOGO Sarkozy

L’identité visuelle du candidat reste dans la logique de la répartition politique des couleurs en France. Le bleu, attribué à la droite, domine largement. La logique des couleurs nationales est elle aussi respectée avec le texte en réserve blanche et la date en rouge.

Ce qui frappe vraiment ce sont la réduction du nom aux initiales, l’impact relatif des textes et le choix de la typographie. La première impression visuelle est due à l’emploi d’une typographie Mécane, assez peu répandue aujourd’hui. Elle évoque l’industrie lourde, la construction, l’empreinte avec une très grande stabilité. L’accent visuel est mis sur « FORTE » tout en capitales plus que sur « La France ».

Comment lire la réduction du nom à ses initiales? L’effacement du nom, outre que l’utilisation du monogramme a un fort impact et rapproche le candidat d’un statut de marque, a été vraisemblablement choisi pour distinguer le président du candidat. Ou autrement dit ne pas nécessairement attribuer le bilan passé du président (Sarkozy) aux engagements futurs du candidat. Cet effacement du nom est aussi visible dans l’adresse URL lafranceforte (vs francoishollande).
Enfin, il est prolongé sur les visuels, où le nom n’est visible que très discrètement. Cette minimisation maximale de l’emploi du nom a pour effet de radicaliser la présence et l’incarnation de de la force: son nom est Force, son prénom France…

Gabriel Bruckler
W Brand Observer

Tous les articles Identités en campagne en cliquant ici

Voir aussi