YAHOO! PAS WAOUH :(

ECCE LOGO Yahoo!
ECCE LOGO Yahoo!

Vous savez déjà la nouvelle qui agite le monde de l’identité visuelle:

Commençons d’abord par l’anaphore (figure de style remise au goût du jour par le Candidat Hollande) attendue de l’indignation:

« Non!, Madame Mayer votre logo n’est pas geek, la moindre consultation sur un moteur de recherche pourra vous montrer un aperçu de ce que l’on appelle un style geek;
Non!, Mme Mayer votre logo n’est pas moderne, il n’apporte aucune invention, contrairement à ce que fut l’innovation, pour une marque de cette taille, du nouveau logo Aol en son temps;
Non!, Mme Mayer votre logo n’exprime aucune cohérence mathématique, peut-être géométrique;
Non!, Mme Mayer votre logo ne donne à voir aucun grain de folie;
Non!, Mme Mayer votre logo n’est pas sophistiqué, ou faussement.
Je vous fais grâce de: humain, personnel et fier. »

La seule chose qui soit soutenable dans tous vos propos, c’est « l’hommage à (votre) histoire ». Bref c’est un lifting.

Pour une fois je ne vais pas faire l’analyse de cette identité. Je voudrais plutôt essayer de cerner cette question « d’où vient -et où va- ce  discours en total décalage avec le signe? » (votre discours est l’acmé de tous les textes de présentation de logos par les agences, entreprises et les médias) et en ajouter une autre : « pourquoi cette opération d’un faux logo par jour pendant trente jours? ».

Je me couvrirais de ridicule et  ferais injure à ceux qui me lisent (?), si je croyais un instant que Mme Mayer fût insensible aux signes ou aux mots. C’est donc une action tout à fait intentionnelle. Et de fait, elle nous parle de la vision qu’elle voudrait que nous ayons de son produit. Et comme elle ne peut pas répéter ça tous les matins pour nous en convaincre, 30 jours à propos du logo, c’est toujours ça de pris. C’est la vérification du point de vue connu: peu importe (ou presque!) ce qu’on dit de moi, du moment qu’on parle de moi! C’est ce qui s’appelle occuper le terrain. Et ça marche. Cette brève en est la démonstration.

Par ailleurs rappelons que Yahoo est repassé en juillet devant Google aux USA (v. Les Échos). Et merci au Figaro d’avoir cité aussi précisément Mme Mayer.

 

Voir aussi