La Fondation Codespa utilise les codes des films d’horreur pour contribuer à aider les survivants d’un séisme

ACTUALITES Codespa
ACTUALITES Codespa

LE CONCEPT

Le 16 avril 2016, l’Équateur a connu le pire séisme de son histoire, faisant 700 morts et près de 7000 blessés. Les médias internationaux se sont mobilisés pour cette catastrophe, mais uniquement pendant deux semaines. C’est pour cela que la fondation Codespa a décidé de faire revenir les survivants sur le devant de la scène, mais cette fois-ci en tant que fantômes. En effet, Codespa a créé le premier film d’horreur produit par une ONG, sous la forme d’un trailer de 30 secondes, soit la durée exacte du séisme. Ce mini court-métrage a été diffusé dans les grandes salles de cinéma espagnoles. Les spectateurs étaient ensuite invités à aller sur le site Internet pour devenir des « Ghosts Hunters » en filmant leur écran avec leurs téléphones portables. Une fois sur leurs téléphones, ils découvraient alors les histoires vraies des survivants.

L’ORIGINALITÉ

L’opération a été relayée sur les réseaux sociaux et a fait plus de 10 millions de mentions, le trailer a été vu par plus de 500.000 personnes à travers le pays. Ces 30 secondes d’horreur pour montrer au monde que la lutte pour la vie continue a très bien marché et permis de valoriser un sujet trop souvent délaissé par les journalistes : l’après événement et le travail d’aide à pérenniser dans les zones dévastées. Le décalage entre la mission de l’ONG et son activation a été accentuée par l’envoi de coffrets aux journalistes et aux influenceurs avec un message audio appelant au secours. L’association a donc pu montrer à un grand nombre de personnes sa mission sur le long terme et inciter les gens à donner pour ne pas oublier les survivants.

Voir aussi